Un circuit vélo très val­lon­né dans la région de Bâle

velotour-baselbiet.jpg velotour-baselbiet.jpg

L’Oberbaselbiet est une région formidable pour faire du vélo. Seule complication: les nom­breu­ses montées et descentes. Les amateurs de plat n’y trouveront pas leur bonheur.

Découvrir la Suisse

Depuis 30 ans, notre rédacteur Roland Hügi explore la Suisse à deux roues. Avis aux amateurs de vélo: il dévoile ici ses itinéraires préférés dans toute la Suisse. Du Jura à l’Engadine, il montre les sites qui valent le détour et donne des idées d’inspiration.

Rouler parmi les cerisiers

Avec leur belle couleur rouge, jaune ou noire, les cerises sont bien tentantes l’été sur les branches des nombreux arbres qui jalonnent cet itinéraire. En parcourant l’Ober­basel­biet à vélo, on comprend vite pourquoi le canton de Bâle est réputé pour ses cerises. Le point de départ se trouve à Bas-Hauenstein, au col qui relie le canton de Soleure à celui de Bâle. Celui-ci représentait la liaison principale pour le trafic automobile, avant que l’autoroute ne passe sous les montagnes. Dès les premiers mètres, il devient évident qu’il ne s’agit pas ici d’une simple promenade, sauf si l’on est équipé d’un vélo électrique, ce qui est d’ailleurs hautement recom­man­dé. Le parcours est une succession ininterrompue de montées et de descentes.

Circuit vélo à Bâle

  • Longueur du circuit: 40 kilomètres
  • Dénivelé: 1'080 mètres
  • Durée: 3 heures
  • Informations spéciales: ce circuit convient aussi aux vélos électriques. Sur une courte portion d’environ 300 mètres, juste avant l’auberge Berghaus Oberbölchen, il est recom­man­dé aux personnes peu expéri­men­tées de mettre pied à terre.

Routes tranquilles et champs à perte de vue

L’effort est récompensé par des routes très calmes, qui serpentent entre champs, prairies et cerisiers et traversent de coquets petits villages souvent nichés en creux de vallon. Seul le cri des oiseaux de proie portés par le vent vient rompre la quiétude des lieux. A Diegten, on a soudain l’impression de replonger dans la civilisation. On y croise en effet l’autoroute A2, dont la circulation et son vacarme s’estompent très vite pour laisser place aux bruits de la nature.

Sites historiques

Après le village historique de Waldenburg, où la vallée se rétrécit, une pente inhabituellement douce monte vers Haut-Hauenstein, qui était autrefois un point de liaison nord-sud à l’importance stratégique. A Langenbruck (ancienne station climatique et commune la plus haute du canton de Bâle-Campagne), peu après le col, il faut prendre la bifurcation en direction de Schönthal. C’est là que com­mence la portion probablement la plus belle du circuit, avec une route étroite et peu fréquentée qui remonte la vallée le long d’un petit ruisseau. Au bout de quelques kilomètres se trouve en bordure de route l’abbaye de Schönthal, qui date du XIIe siècle et où vivaient jadis des moines bénédictins. Elle abrite aujourd’hui un magasin de ferme.

Des murailles romanes surprenantes

En ce lieu chargé d’histoire, il est conseillé de faire une pause pour contempler les anciennes murailles romanes. Cet arrêt vous permettra aussi de vous préparer à la pièce de résistance du circuit: la portion en direction de Chilchzimmersattel, au pied du Belchenfluh. Une fois en haut, le plus dur est passé. Une courte portion sur un chemin en gravier – ici, les moins expérimentés devront peut-être mettre pied à terre – conduit à Challhöchi, sorte de «poste frontière» entre les cantons de Bâle-Campagne et Soleure. Vous pourrez ensuite détendre vos jambes et vos mollets dans la descente qui ramène au point de départ.

Les primes 2022 en un coup d’oeil

Calculer la prime

Entre de bonnes mains avec la CSS

Jusqu’à CHF 500
Le compte «santé» soutient les activités qui maintiennent en forme.
En voici le principe
Gagner de l’argent
Utilisez active365 et récompensez votre mode de vie sain.
Découvrir active365
Soulager les tensions
Testez l’application medicalmotion pendant une semaine gratuitement.
Vers l’offre