Soudain, beaucoup de choses deviennent possibles

Mann arbeitet am Computer im Homeoffice Mann arbeitet am Computer im Homeoffice

En pleine crise du coronavirus, beaucoup d’employés travaillent depuis leur domicile. Cela montre que, un peu partout, le télétravail et les formes flexibles de travail sont une option. La question est de savoir si cela mènera à repenser fondamentalement le système et à un changement de culture. Pour les entreprises, cette crise peut représenter une opportunité.

Télétravail

La crise du coronavirus contraint de nombreux employeurs à aborder du jour au lendemain des aspects auxquels ils n’avaient pas été confrontés jusqu’à présent. Nous vivons une situation extraordinaire, durant laquelle beaucoup d’aspects changent: les priorités sont reportées, des solutions innovantes voient le jour et le télétravail se généralise. Que se passerait-il si on poursuivait sur cette voie même après que la pandémie aura été endiguée?

Les bases du télétravail

Place de travail

  • Bureau
  • place suffisante
  • chaise confortable
  • bon éclairage 

Equipement

  • Connexion Internet
  • ordinateur (portable)
  • écran pas trop petit
  • écouteurs (éventuellement casque audio)
  • souris
  • matériel pour écrire

Horaires de travail

  • Début de journée
  • pauses
  • repas de midi
  • fin de journée à heure fixe

Tenue

Veiller à être préparé/e pour une vidéoconférence; cela aide aussi à la concentration

Distractions

Aucune: ni des tâches ménagères, ni la télévision, ni le smartphone, ni le grignotage

Echange

Il est toujours important d’avoir des échanges par appels Skype ou par tchat, de se téléphoner plutôt que d’envoyer un e-mail. Il est même possible de faire des pauses ensemble

Quoi d’autre?

Prendre l’air et bouger (p. ex. à sa place de travail)

Enfants

Faire du télétravail et garder en même temps ses enfants, surtout s’ils sont petits, est compliqué voire impossible. En ce moment, avec la fermeture des écoles, la distanciation sociale et l’impossibilité de prise en charge par les grands-parents, il faut que toutes les parties se montrent tolérantes et disposées à trouver des solutions innovantes. Là encore, des opportunités se présentent.

Voici quelques conseils (si les enfants sont plus grands):

  • S’adapter au rythme des enfants (travailler tôt le matin si les enfants dorment encore, profiter de leurs siestes, etc.)
  • Définir des périodes claires, tantôt «laissez-moi travailler dans le calme», tantôt «faisons quelque chose ensemble maintenant»
  • Etablir un plan quotidien ou hebdomadaire: les enfants ont aussi des devoirs, travaillent de temps à autre. Encourager leur autonomie et les laisser organiser leurs journées

Souplesse et rapidité

On observe que les processus fonctionnent de manière plus souple. Les séances ne sont pas toujours utiles et peuvent avoir lieu plus rarement.

En effet, tout le monde sait ce qu’il doit faire. La communication est plus directe et souvent plus immédiate.

Les personnes à qui l’on s’adresse ne sont pas en réunion ou en voyage d’affaires, mais à la maison, d’où elles répondent rapidement.

Le changement vu comme une chance

La responsabilité, mais aussi les libertés de chaque collaborateur prennent de l’importance, ce qui requiert une certaine confiance de la part de l’employeur. Dans ce contexte, un échange régulier, une bonne joignabilité ainsi qu’une mise au point permanente de la charge de travail constituent une aide, et non un moyen de contrôle. Ce qui compte, c’est la performance, pas la présence. Le changement de la façon de travailler pendant la période du coronavirus donne naissance à des opportunités: il convient de les désigner comme telles et pas uniquement de les voir comme des changements.

Inconvénient

L’inconvénient des formes flexibles de travail et du télétravail est le manque de contacts sociaux. En effet, il y a des sujets et des tâches qui sont réglés non seulement plus vite, mais aussi de manière plus ciblée, avec un contact personnel; c’est incontestable. Actuellement, ces discussions et contacts informels font défaut.