Identifier l’empoisonne­ment du sang et le traiter rapidement

88295735 88295735

L’empoisonnement du sang, également appelé septicémie, peut devenir mortel en quelques heures. Tout signe en ce sens devrait nous conduire à contacter immédiatement un médecin ou un hôpital.

Qu’est-ce que l’empoisonnement du sang?

Le système immunitaire lutte généralement de manière efficace contre les infections présentes. En cas d’empoisonnement du sang, également appelé septicémie, les défenses de l’organisme ne sont plus en mesure de contenir le foyer local de l’infection. Les agents pathogènes – souvent des bactéries, plus rarement des virus ou des champignons – se propagent dans tout le corps à travers la circulation sanguine, provoquant une réaction excessive du système immunitaire: ce dernier ne s’attaque plus seulement aux agents pathogènes, mais à l’organisme dans son ensemble. Cela peut entraîner le dysfonctionnement simultané de plusieurs organes, mettant la vie en danger.

Il s’agit d’une maladie grave qui peut se développer en quelques heures.
Christian Trachsel, médecin-chef en médecine interne et médecine intensive à l’hôpital d’Uster

Selon les estimations, 15'000 personnes souffrent chaque année en Suisse d’empoisonnement du sang; près d’un tiers des patients en meurent malgré le fait qu’ils aient suivi un traitement.

Quelles sont les causes de la septicémie?

Différentes infections peuvent être à l’origine de la septicémie. Parmi elles figurent notamment:

  • les plaies infectées;
  • l’infection des voies urinaires;
  • l’infection pulmonaire;
  • la méningite;
  • une inflammation dans la cavité abdominale.

L’affaiblissement du système immunitaire entraîne un risque accru d’empoisonnement du sang, par exemple chez les personnes atteintes de maladies rénales et hépatiques chroniques ou chez les patients suivant une chimiothérapie pour traiter un cancer.

A quoi reconnaît-on un empoisonnement du sang?

Il n’est pas toujours évident de détecter sans équivoque un empoisonnement du sang. «Au début, les signes sont très peu spécifiques», relate Christian Trachsel. C’est précisément là que réside le danger: la maladie est souvent mal interprétée, entraînant une perte de temps précieux.

Symptômes

  • fièvre;
  • frissons;
  • fortes douleurs;
  • confusion;
  • épuisement;
  • respiration rapide;
  • tension artérielle basse: si celle-ci diminue fortement, il peut s’ensuivre un choc septique, état pouvant entraîner la mort rapidement;
  • hémorragie sous-cutanée spontanée.

C’est pourquoi il est important de veiller aux points décrits ci-après. En cas d’apparition des symptômes suivants et si ceux-ci s’aggravent rapidement, il faut immédiatement appeler un médecin ou se rendre à l’hôpital.

Pourquoi les piqûres d’insectes ne provoquent généralement pas d’empoisonnement du sang?

Les empoisonnements du sang sont souvent associés aux piqûres de moustiques, d’abeilles ou de guêpes. En principe, la piqûre d’insecte en elle-même ne provoque pas de septicémie. Mais il est possible que des germes pénètrent dans l’organisme à cause de l’insecte lui-même, ce qui est très rare, ou du fait que la personne gratte sa peau au niveau de la piqûre, provoquant une irritation. Il est donc préférable d’appliquer des crèmes ou des gels apaisants et rafraîchissants en cas de démangeaison.

Quel traitement est nécessaire en cas d’empoisonnement du sang?

De manière générale, plus la septicémie est traitée tôt, plus les chances de survie sont élevées, et plus il est possible d’éviter des séquelles telles que des lésions au niveau des organes. Le traitement a pour but de stabiliser l’état du patient et de maîtriser la cause de l’infection. Dans ce dernier cas, des antibiotiques sont généralement prescrits, car les bactéries sont souvent à l’origine d’une septicémie.

Comment éviter la septicémie?

Il n’est pas possible de se prémunir directement contre la septicémie. Seule une protection indirecte consistant à éviter les infections aide à lutter contre la septicémie. Pour ce faire, il faut:

  1. se laver les mains régulièrement et soigneusement;
  2. soigner les blessures de manière consciencieuse;
  3. faire très attention en cas d’infection et éventuellement consulter un médecin;
  4. observer les recommandations en matière de vaccination.

Plus d’informations::

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Dois-je aller chez le médecin?
Indiquez vos symptômes et recevez directement un conseil médical.
Découvrir myGuide
Trouvez le meilleur hôpital
La comparaison des hôpitaux par la CSS vous aide à faire votre choix.
Démarrer QualiCheck
L’intervention est-elle nécessaire?
Demandez un second avis médical. C’est gratuit, simple et rapide.
Vérifier maintenant