Comment jeûner: les quatre étapes du jeûne

683742075 683742075

La préparation au jeûne et la re­pri­se alimentaire font partie d’une cure de jeûne au même titre que le jeûne lui-même. En effet, la ten­ta­ti­on de s’empiffrer après le jeûne est grande. En respectant les quatre étapes, vous vivrez bien mieux votre jeûne.

Du repos digestif en guise de préparation

Jeûner représente un stress à la fois corporel et psychique. Il est donc d’autant plus important de préparer son corps pendant une journée de repos digestif (voire plusieurs jours, selon la durée du jeûne) à la suppression de nourriture. On démarre donc avec une version allégée du jeûne.

«Jeûner léger»

Au menu: des aliments faciles à digérer et riches en fibres comme des légumes, du riz, des pommes de terre, des fruits ou du yogourt nature. Les plats riches en calories et en graisses ainsi que la viande et le poisson sont encore permis, mais seulement en petite quantité. Il est re­com­man­dé de renoncer à ce moment-là déjà aux aliments salés, aux sucreries, à l’alcool, à la nicotine et au café. Pendant l’étape de préparation, il est important de boire trois à quatre litres d’eau ou de thé non sucré.

Nettoyage intestinal

Beaucoup de personnes préfèrent pro­cé­der à un nettoyage intestinal avant le jeûne, car il est censé faciliter le jeûne. En effet, vider le tube digestif a pour effet secondaire d’atténuer la sensation de faim. Un laxatif populaire est, par exemple, le sel de Glauber ou, plus classique, le lavement.

Jeûne: Suppression de la nourriture solide

Supprimer la nourriture solide enclenche différents processus dans notre corps. Comme le corps a besoin de moins d’énergie pour digérer, il en a davantage pour le processus de nettoyage et le système de recyclage des cellules. Ce processus (autophagie), qui commence après quatorze à seize heures sans nourriture solide, est l’un des processus les plus importants dans notre corps pour nettoyer et purifier les cellules. Le corps puise dans les sucres l’énergie supplémentaire à cette torture. Lorsque ceux-ci sont épuisés, le corps va se servir dans la masse grasse.

Pour absorber tout de même suffisamment de nutriments, le corps a besoin d’une grande quantité de liquide pendant le jeûne. Voici quelques boissons appropriées: de l’eau, des jus de fruits et de légumes ou des infusions aux fruits.

Rupture du jeûne: retour à la normalité

La période de privation est terminée. Le corps retourne maintenant doucement à la normalité avec la reprise alimentaire. La fonction digestive doit redémarrer, et la production de sucs digestifs re­com­men­cer. Cela prend en général entre trois et quatre jours. Une pomme est un premier aliment adapté. Important: bien mâcher et surtout manger lentement. Par la suite, des repas légers, pauvres en graisses et pris en petites portions sont adaptés. Il ne faudrait augmenter les calories que petit à petit pour éviter l’effet yoyo. De retour au quotidien, il est évidemment judicieux de continuer à se nourrir consciemment et sainement.

Alternative pour un jeûne plus en douceur: le jeûne intermittent

Pour les personnes qui ne souhaitent pas se priver totalement de nourriture ou qui souhaitent faciliter le processus, il existe une alternative plus douce: le jeûne intermittent. Cette méthode place le moment de la prise de nourriture au centre du processus. L’avantage: jeûner par intermittence est un processus naturel pour le corps.

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Changer d’alimentation
Apprenez à vous nourrir de manière variée, équilibrée et nutritive.
Vers l'offre
Coach de santé
Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Découvrir le service
Analyser les symptômes
Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well