Quels types de maux de tête existe-t-il?

763173609 763173609

Les maux de tête existent sous de multiples formes. Ils sont par ailleurs très répandus. En Europe, plus de quatre personnes sur cinq souffrent ponctuellement ou régulièrement de maux de tête liés à la tension.

Un phénomène largement répandu

La plupart des gens souffrent de maux de tête à un moment ou à un autre. Cela n’a rien d’étonnant dans la mesure où la société internationale des céphalées (International Headache Society, IHS) distingue plus de 200 différents types de maux de tête. Ceux-ci sont divisés en 3 catégories:

  1. maux de tête primaires (dont les migraines, les céphalées de tension ou les algies vasculaires de la face),
  2. maux de tête secondaires (p. ex. à la suite d’une blessure ou d’une maladie)
  3. et les névralgies et douleurs faciales.

Types de maux de tête primaires

Les maux de tête primaires sont de loin les plus fréquents et se distinguent principalement dans l’apparition et le type de douleur.

Types de maux de tête Tension Migraine Algie vasculaire

Céphalées de tension

Les céphalées de tension sont les maux de tête les plus répandus et ne surviennent en principe qu’occasionnellement. Elles peuvent durer quelques heures, mais aussi quelques jours. En général, les douleurs ressenties comme oppressantes (mais non lancinantes) sont bilatérales, surtout au niveau des tempes, une sensation d’étau qui se resserre. Les douleurs diffèrent donc nettement de celles associées à la migraine ou aux algies vasculaires de la face, notamment parce qu’elles sont rarement très extrêmes. Dans de très rares cas, les céphalées de tension peuvent devenir chroniques (180 jours par an).

Les déclencheurs sont extrêmement variés
  • Grossesse: Il n’est pas rare que les femmes enceintes aient des maux de tête occasionnels au cours des premiers mois de grossesse. Le changement hormonal et circulatoire en est souvent le déclencheur.
  • Menstruation: Les fluctuations hormonales (œstrogènes) pendant les règles peuvent provoquer des maux de tête, voire des migraines et autres douleurs menstruelles.
  • Carence en fer: Le fer joue un rôle central dans la production du sang et le stockage de l’oxygène. Une carence en fer peut conduire non seulement à une fatigue chronique, mais aussi à des maux de tête.
  • Tension et stress: Les tensions au niveau du cou et des épaules ainsi que les situations de pression, de stress ou d’angoisse dans la vie quotidienne sont des déclencheurs fréquents de céphalées de tension.
  • Météo: Environ la moitié de la population déclare être sensible aux changements météorologiques. Les symptômes peuvent inclure des maux de tête.
  • Toux: Le mal de tête survient quelques instants après la toux. Il atteint presque immédiatement son apogée et disparaît rapidement.
  • Froid: Ce mal de tête est provoqué par exemple par un stimulus du froid sur la surface de la tête, mais aussi par l’ingestion orale de nourriture ou de boissons froides. Il disparaît rapidement après l’élimination du stimulus.
  • Pression ou traction: Les maux de tête peuvent être provoqués par une pression exercée par un bandeau, un chapeau ou un casque serré ou par une traction, par exemple une queue de cheval serrée.

Migraine

Pour environ 10% de la population, les maux de tête correspondent aux critères diagnostiques d’une migraine. La Société suisse pour l’étude des céphalées formule ces critères en ces termes simplifiés: céphalées unilatérales, pulsatiles, sévères, accompagnées souvent de nausées ou vomissements, de photo- et phonophobie et de difficultés à poursuivre son travail. La migraine est la deuxième forme de céphalée la plus fréquente et peut limiter considérablement le quotidien des personnes atteintes en termes de résistance intellectuelle, émotionnelle et sociale.

La durée d’une crise de migraine varie de quelques heures à plusieurs jours. La moitié des personnes concernées se plaignent d’une crise par mois, et une sur dix souffre de quatre crises ou plus.

Les signes précurseurs d’une crise sont souvent
  • déprime,
  • hyperactivité
  • ou forte envie d’aliments spécifiques.

Algie vasculaire de la face

Les algies vasculaires de la face, toujours unilatérales, sont relativement rares par rapport aux deux autres types de maux de tête primaires, mais elles sont très pénibles et, le plus souvent, extrêmement douloureuses. Elles se déclarent le plus souvent à l’âge de 20 à 40 ans et touchent principalement les hommes.

Les crises s’accompagnent de douleurs lancinantes et violentes au niveau de la cavité oculaire (souvent avec une rougeur de l’œil et un larmoiement) ou de la tempe et se produisent généralement par épisode: jusqu’à huit fois par jour entre 15 et 180 minutes. Ces épisodes peuvent durer plusieurs semaines ou plusieurs mois (épisodes en grappes). Ils sont espacés de périodes de répit qui durent généralement des mois, voire des années. Les causes de l’algie vasculaire de la face ne sont pas clairement élucidées, mais les spécialistes pensent qu’elles sont héréditaires.

Les crises peuvent être déclenchées entre autres
  • par la consommation d’alcool,
  • de nicotine
  • et de certains aliments comme les noix.

Les primes 2022 en un coup d’oeil

Calculer la prime

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Aller chez le médecin?
Vérifiez vos symptômes et recevez un conseil médical.
Découvrir myGuide
Coach de santé personnel
Faites-vous conseiller sur des thèmes relatifs à la santé.
Envoyer une question
Second avis médical
Demandez un second avis médical. C’est gratuit et simple.
Il faut l'operation?