Que se passe-t-il lors d’une dépression?

Que se passet-il lors d’une dépression? Que se passet-il lors d’une dépression?

Tristesse, abattement, inertie: les personnes dépressives tournent au ralenti. Le métabolisme nerveux semble jouer un rôle dans cette maladie.

Rien n'est facile

Vouloir se lever de bon matin, mais finalement rester au lit jusque dans l’après-midi, ou mettre des heures à ouvrir la porte de son appartement pour descendre jusqu’à la boîte aux lettres. Ceux qui souffrent de dépression deviennent presque fous de voir qu’ils ne sont plus capables de faire des choses banales. Mais pas moyen de remédier à la situation. Au contraire, le stress intérieur et l’épuisement ne font que s’accroître.

Une dépression n’a rien à voir avec de mauvaises habitudes, voire de la paresse.

Non, ça ne va pas

Les personnes concernées entendent souvent la même rengaine: «Quand on veut, on peut.» Or, les experts affirment l’inverse. Une dépression n’a rien à voir avec de mauvaises habitudes, voire de la paresse. Il s’agit d’une maladie grave qui affecte considérablement plusieurs fonctions. Selon les neurologues, d’une part, le système limbique dans le cerveau semble touché. En temps normal, ce système régule le stress et permet de gérer les émotions. Si son activité est perturbée, il lui est difficile, par exemple, de réagir aux coups durs de la vie, qui précèdent souvent une dépression. D’autre part, le métabolisme nerveux joue un rôle. Lors de dépressions, c’est souvent tout le système de régulation de l’hormone du stress qui est hyperactif. Certains signes laissent penser qu’il y a un déséquilibre des neurotransmetteurs que sont la sérotonine, la noradrénaline et la dopamine. Le mécanisme d’action des antidépresseurs soutient cette hypothèse. Ces médicaments augmentent la concentration de certaines substances messagères, aidant ainsi à soulager ou à faire disparaître les symptômes.

Médicaments pas toujours efficaces

Les médicaments ne sont pourtant pas toujours efficaces ni judicieux. En cas de grave dépression, ils peuvent s’avérer utiles mais, pour des cas plus légers, cette utilité est limitée, affirme le spécialiste Daniel Hell. Pour les formes légèrement à moyennement sévères de la maladie, il recommande une psychothérapie. La plupart du temps, nul besoin de prendre des cachets. Les troubles dépressifs comptent parmi les maladies les plus fréquentes. Selon des estimations, une personne sur cinq en souffrira dans sa vie. Il est presque impossible de se sortir seul de cette spirale infernale. Daniel Hell explique: «C’est comme si on voulait mettre les gaz, alors que le frein à main est tiré. Le moteur rugit, mais le véhicule ne bouge pas.» Les personnes atteintes ont besoin d’une aide professionnelle afin de «desserrer ce frein».

Les primes d’assurance-maladie 2021 en un coup d’oeil

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Vous dormez mal?
Avec cette application, vous améliorez votre sommeil et votre qualité de vie.
Tester gratuitement
Equilibre psychique
Déprime, stress et angoisses: trouvez une aide efficace en ligne. 
Sortir d’un état négatif
Yoga et gestion du stress
Nous participons aux coûts des offres de relaxation via le compte «santé».
En savoir plus