Du freeride en toute sécurité: ce qu’il faut savoir

Du freeride en toute sécurité: conseils Du freeride en toute sécurité: conseils

Les adeptes du hors-piste sont toujours plus nombreux. Des pen­tes souvent encore immaculées, de la poudreuse fraîche ainsi qu’une bonne dose de plaisir les y atten­dent. Le freerider Garry Bachmann explique ce à quoi il faut faire par­ti­cu­liè­rement attention en freeride.

Du hors-piste en sécurité

Les dangers du freeride sont nombreux. Avalanches, excès d’estime de soi, erreur d’appréciation, perte d’orientation et chute n’en sont que quelques-uns. Afin d’éviter les mauvaises surprises, il faudrait toujours garder ces quelques règles à l’esprit.

Compétences d’un freerider

Pour faire du hors-piste, il faut:

  • Un bon niveau de glisse
  • De bonnes connaissances
  • Un équipement adapté et le matériel requis
  • De l’expérience et une bonne conscience de la nature et des dangers

Garry ajoute à cette liste le fait de bouger au grand air. Dans l’interview sur les habitudes saines, il raconte éga­le­ment comment il gère cet aspect au quotidien.

Freerider Garry Bachmann à propos de sa passion du freeride

Garry Bachmann raconte ce qui le fascine dans le freeride et ce qu’il fait à cet égard.

Ski dans la poudreuse en toute sécurité

Presque tous les domaines skiables comprennent des pistes non damées. Elles sont balisées en jaune et sont parfaitement adaptées aux descentes en poudreuse à l’abri du danger d’avalanches. En sortant des pistes balisées, vous vous aventurez en terrain ni sécurisé, ni damé, ni contrôlé. Il est alors de votre propre responsabilité d’évaluer le danger d’avalanches.

Les connaissances et l’expérience sont certes une bonne chose, mais il ne faut jamais y aller à l’aveugle.
Garry Bachmann

Le bon équipement de freeride

L’équipement d’urgence comprend:

  • Un détecteur de victimes d’avalanches (DVA)
  • Une sonde
  • Une pelle
  • Un airbag: en cas d’avalanche, le dispositif se déclenche et augmente la flottabilité du freerider, ce qui en fait une bonne option pour améliorer sa sécurité.
  • Un téléphone portable ainsi qu’une trousse de premiers secours en cas d’urgence
  • Casque: en hors-piste, les pierres et les rochers sont en partie recouverts par la neige.

Il faudrait en outre toujours être par groupe d’au moins deux personnes afin de pouvoir se porter mutuellement as­sis­tance. De plus, les skis et snow­boards de freeride sont plus adaptés à la poudreuse non damée et garantissent ainsi davantage de plaisir.

L’équipement est là pour, si possible, ne jamais être utilisé.
Garry Bachmann

Informations sur le danger d’avalanches et la météo

En hiver, le WSL Institut fédéral pour l’étude de la neige et des avalanches (SNF) publie un bulletin d’avalanches tous les jours à 8 et 17 heures. L’application «White Risk» fournit elle aussi des informations importantes sur le danger d’avalanches actuel ainsi que des connaissances de base très intéressantes sur l’évaluation de ce danger. Par ailleurs, pour éviter les mauvaises surprises, il faudrait également étudier le bulletin météorologique.

Terrain et environnement

  • Informez-vous en détail des carac­té­ris­tiques de l’itinéraire (exposition, déclivité, topographie, etc.). A cet égard, aidez-vous de cartes, adres­sez-vous à des guides et consultez des plateformes sur Internet (p. ex. swisstopo.admin.ch, whiterisk.ch).
  • Faites attention aux zones protégées, car les adeptes des sports d’hiver ne sont pas les seuls à parcourir les paysages montagneux en hiver. Respectez les règles des zones de tranquillité et de protection pour le gibier.

Les connaissances peuvent sauver des vies

Avec les bonnes connaissances, il est déjà possible d’éviter un grande nombre d’accidents d’avalanche. C’est pourquoi il vaut la peine de suivre un cours de freeride. Vous apprendrez à évaluer le danger et recevrez des conseils utiles.

Quatre principes importants du freerider Garry Bachmann

  1. En cas de degré de danger «marqué», éviter le secteur nord (NO-N-NE)
  2. En cas de degré de danger «marqué», éviter les terrains parsemés de rochers (= 40°+)
  3. Suivre son intuition
  4. En cas de bruit sourd, faire demi-tour / s’arrêter immédiatement; en groupe, TOUJOURS garder une distance entre les uns et les autres (en haut et en bas)

Comportement en cas d’urgence

En cas d’urgence, il est crucial d’avoir un comportement approprié. Si vous deviez être pris/e dans une avalanche un jour, déclenchez immédiatement l’airbag si vous en avez un. Si vous deviez être témoin de personnes prises dans une avalanche, essayez de ne pas les perdre de vue et repérez l’endroit où elles ont disparu. Votre propre sécurité est prioritaire. N’agissez pas si cela implique de vous mettre en danger. Alertez immédiatement les secours (Rega, tél. 1414 ou appli Rega). Ensuite, commencez sans attendre les recherches à l’aide du DVA.

Suivre un cours vaut la peine

Si vous souhaitez sortir des itinéraires sécurisés et faire du hors-piste, nous vous recommandons de suivre au préalable un cours avalanche ou de vous faire accompagner par un professeur de ski expérimenté de l’Ecole Suisse de Ski ou par un guide de montagne du Club Alpin Suisse.

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Soulager les tensions
Testez l’application medicalmotion pendant une semaine gratuitement.
Vers l’offre
Analyser les symptômes
Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well
Coach de santé
Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Découvrir le service